(En français, ci-dessous)

The UN’s Special Rapporteur on the Rights of Indigenous Peoples met with a delegation of Batwa rights activists on Thursday 19 April in New York, and accepted a Petition from them asking her to visit the African Great Lakes region to gather information on the desperate situation of the Twa and Mbuti peoples. Please go to this link to read the full text of the Petition (in English and French).

 

The Petition was developed through a consultation with members of IfE’s network in the region, and has been signed by 77 organizations. Of these, 51 work directly with the Batwa in one way or another, while another 26 signed the Petition to show solidarity.

 

Along with the Petition, the Special Rapporteur, Ms. Victoria Tauli-Corpuz, was provided documentation on specific human rights abuses including illegal imprisonment, torture, individual killings, land grabs, deaths through starvation, and mass killings of Twa and Mbuti people.  

 

After listening to our brief explanation of the urgency of our request, the Special Rapporteur said that she will try to visit the region. She asked members of the delegation to put pressure on the governments of Democratic Republic of Congo and Burundi to allow her to make the trip. She also asked us to continue providing her with documentation of violations and abuses against the Twa and Mbuti people.

 

Members of the delegation meeting with the Special Rapporteur included:

  • Yves Minani, Director of UPARED (Union des Peuples Autochtones pour le Reveil au Developpement – Burundi)
  • Vicar Batundi Hangi, Coordinator of FDAPID (Foyer de Développement pour l’Autopromotion des Pygmées et Indigènes Défavorisés – DRC)
  • Adrien Sinafasi Makelo, Coordinator and Spokesman of DIPY (Dignité Pygmée – DRC)
  • Deborah S. Rogers, President of IfE (Initiative for Equality – Global)

 

The four members of the delegation also made presentations on 18 April 2018 concerning the situation; go to this link to see their presentations.

 

The Special Rapporteur, Ms. Victoria Tauli-Corpuz, made a public statement on 18 April 2018 concerning the situation of Indigenous peoples around the world. Go to this link to read her statement in 6 languages. Her statement was made to meetings of the United Nations Permanent Forum on Indigenous Issues (UNPFII) 17th Session at the UN Headquarters in New York.

 

Many thanks to all those who made this trip possible financially or through hard work!

(En français)

La Rapporteuse spécial des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones a rencontré une délégation de militants pour les droits des Batwa le jeudi 19 avril à New York et a accepté une pétition lui demandant de visiter la région des Grands Lacs africains pour recueillir des informations sur la situation désespérée des peuples Twa et Mbuti. Veuillez cliquer sur ce lien pour lire le texte intégral de la pétition (en anglais et en français).

 

La pétition a été élaborée grâce à une consultation avec les membres du réseau de l’IfE dans la région et a été signée par 77 organisations. Parmi ceux-ci, 51 travaillent directement avec les Batwa d’une manière ou d’une autre, tandis que 26 autres ont signé la Pétition pour montrer leur solidarité.

 

Parallèlement à la pétition, Mme Victoria Tauli-Corpuz, Rapporteuse spécial, a reçu des documents sur des violations spécifiques des droits de l’homme, notamment l’emprisonnement illégal, la torture, les meurtres individuels, l’accaparement de terres, la mort par famine et les massacres de Twa et Mbuti.

 

Après avoir écouté notre brève explication de l’urgence de notre demande, la Rapporteuse spéciale a dit qu’elle essaierait de visiter la région. Elle a demandé aux membres de la délégation de faire pression sur les gouvernements de la République Démocratique du Congo et du Burundi pour lui permettre de faire le voyage. Elle nous a également demandé de continuer à lui fournir des documents sur les violations et les abus contre les Twa et les Mbuti.

 

Les membres de la délégation rencontrés avec le Rapporteuse spécial ont inclus:

  • Yves Minani, Directeur de l’UPARED (Union des Peuples Autochtones pour le Réveil au Développement – Burundi)
  • Vicar Batundi Hangi, Coordinateur du FDAPID (Foyer de Développement pour l’Autopromotion des Pygmées et Indigènes Défavorisés – RDC)
  • Adrien Sinafasi Makelo, Coordinateur et porte-parole de DIPY (Dignité Pygmée – RDC)
  • Deborah S. Rogers, Présidente de l’IfE (Initiative for Equality – Global)

 

Les quatre membres de la délégation ont également fait des présentations le 18 avril 2018 sur la situation; allez sur ce lien pour voir leurs présentations.

 

La Rapporteuse spéciale, Mme Victoria Tauli-Corpuz, a fait une déclaration publique le 18 avril 2018 concernant la situation des peuples autochtones dans le monde. Allez sur ce lien pour lire sa déclaration en 6 langues. Sa déclaration a été faite lors des réunions de la 17ème session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones (UNPFII) au siège des Nations Unies à New York.

 

 

Un grand merci à tous ceux qui ont rendu ce voyage possible financièrement ou par le travail acharné!

###